Prison de Marche-en-Famenne : Les repas des détenus sous-traités au privé…

Ce précédent n’ouvre-t-il pas la voie au développement de prisons semi-privatisées en Wallonie ?
Un article de Hugues Dorzée à lire dans Le Soir du 18/10/12

 

Share

Le suivi du dossier des prisons et les négociations avec le gouvernement fédéral

Ma question au Ministre Henry
Share

Prison : La part que devra assumer la Région wallonne dans la politique carcérale belge…

Moi, j’ai choisi mon camp…
Prison de Sambreville : qui dit vrai ? (Le Soir du 14/05/2011)


Share

PROJET DE MOTION: la part que devra assumer la région wallonne dans la politique carcérale belge

« La construction d’établissement pénitentiaire ressort pour partie de décision du gouvernement, dans le chef des compétences régionalisées ! »
Le fédéral ne peut pas enterrer le projet de prison en Wallonie le plus socialement, humainement, et environnementalement acceptable, pour autant qu’une prison puisse l’être !
Cette motion est un acte fort de la Région wallonne et singulièrement de son parlement.

La motion

Ma visite à Sambreville du 4 avril 2011-05-04
Photos :
. La gare d’Auvelais à moins d’un kilomètre du site … Mais il ya a aussi un arrêt de bus à 250m !  Des familles et des travailleurs se rendent en prison quotidiennement. Et, une autoroute à moins de 5km, une nationale à moins de 2,5 km, aucun projet concurrent à égale distance des tribunaux de Charleroi et Namur.
. Le site (à Auvelais) : un site à réhabiliter –et la Wallonie en compte un paquet-, en bord de Sambre, dans un contexte de parc économico-industriel.
. La zone agricole (à Velaine) : ces terrains que l’on ne doit pas miter, et condamner à disparaître. Merci à son propriétaire qui s’obstine à vouloir les cultiver.

Powered by Cincopa WordPress plugin

Share

Prison de Sambreville, visite des deux sites ce lundi 4 avril

Ma question au Ministre Henry ce mardi 05/05/2011:

Monsieur le Ministre,
La région wallonne devrait très prochainement accueillir sur son territoire trois prisons. Depuis fin 2009, on sait que ces trois établissements s’implanteront à Marche, Leuze en Hainaut et Sambreville.
Aujourd’hui, le contexte de ces trois décisions se tend toujours un peu plus. Le triste record de 11 000 détenus a été battu fin février, alors que les prisons belges ne comptent « que » 9 179 places. « Nous avons atteint une limite historique », affirme Laurent Sempot, porte-parole de la direction générale de l’administration pénitentiaire.
D’autre part, la « solution », par ailleurs coûteuse (10 millions par an), de la prison néerlandaise de Tilburg est aussi incriminée. La politique carcérale belge apparaît ainsi incapable d’enrayer l’inflation du nombre de détenus. Une gageure pour un pays comme le nôtre.
Stefaan De Clerck (CD&V), ministre de la Justice démissionnaire, met l’accent sur les plans (palliatifs) du gouvernement pour la construction de nouvelles prisons. Il affirme que malgré les affaires courantes, les dossiers suivent leur cours, en exécution du Masterplan fédéral 2008-2012-2016 « pour une infrastructure pénitentiaire dans des conditions humaines ».
Les dossiers suivent leurs cours, affirme-t-il, sauf celui de Sambreville, pourtant entériné par la décision globale du gouvernement fédéral du 19 décembre 2009.
Monsieur le Ministre, j’aimerais d’abord connaître l’état d’avancement des projets de prisons de Leuze et de Marche. Où en sont-ils à l’heure actuelle ?
Après avoir mis en évidence certains défauts de ces deux sites retenus, celui de Sambreville a lui pu évoluer avantageusement d’une situation en zone agricole (à Velaine) vers un site industriel (dit « de Saint-Gobain »), mieux desservi par les transports en commun, et qui pourrait ainsi faire l’objet d’une réhabilitation : au moins dix hectares disponibles pouvant accueillir un bâtiment, de 300 mètres de côté, une autoroute à moins de 5 km et une route nationale à moins de 2,5 km, un arrêt de bus à 250 m et une gare à un kilomètre, aucun projet concurrent et à égale distance des tribunaux de Charleroi et de Namur. Ce choix du site de « Saint-Gobain » à Auvelais a par ailleurs été conforté au niveau local par une motion du conseil communal de Sambreville, votée à l’unanimité.
Tous les ingrédients semblaient réunis pour faire de la prison de Sambreville sur le site « de Saint-Gobain », le projet prioritaire du Master Plan Prisons décliné en Wallonie. Mais, la semaine du 20 mars dernier, M. De Clerck invoquait des problèmes de santé publique empêchant ce projet. Il existerait une étude réalisée par la Régie des bâtiments, le SPF justice et des bureaux d’étude indépendants. Or on sait, depuis février 2010, qu’une étude de l’Issep a conclu, elle, que ces craintes pouvaient être objectivement écartées.
Monsieur le ministre, avez-vous pu prendre connaissance de l’étude du fédéral et de ses conclusions ? Comment les interprétez-vous ? Cette semaine du 20 mars 2011, alors que le débat sur la prison prenait de l’ampleur, M. Le Ministre de la Justice semblait ignorer les conclusions de l’étude de l’Issep. Depuis lors, son positionnement officiel (ou officieux) a-t-il évolué ?
L’enjeu est complexe, mais aussi emblématique en termes de reconversion des très nombreux sites industriels wallons désaffectés. Cependant M. De Clerck ne semble pas sensible à cet argument et dit refuser tout surcoût lié à la pollution.
Cependant, le gouvernement wallon, par la voix de son Ministre-Président Rudy Demotte, aurait ce week-end du 26 mars ouvert la discussion sur le financement. Monsieur le Ministre confirme-t-il cette ouverture ? Peut-on aujourd’hui estimer ce surcoût ? Et les discussions sur sa prise en charge éventuelle ont-elles progressé ?
Share

Prisons : Priorité au site de Saint-Gobain (Sambreville)

La politique carcérale fédérale est incapable d’enrayer l’inflation du nombre de détenus. Le Ministre de la Justice Stefaan De Clerck (CD&V) l’a reconnu en commission.de la Chambre. Il est plus que temps d’ouvrir un large débat sur la problématique de la surpopulation, et le Masterplan devrait être revu dans les plus brefs délais… si nous n’étions pas en affaires courantes.
En attendant, la Région wallonne devrait assumer sa part des efforts à réaliser en raison de la surpopulation et de l’état de délabrement de la plupart des prisons belges : trois nouvelles prisons sont prévues sur le territoire wallon. Depuis fin 2009, on sait que les trois communes retenues sont Marche, Leuze et Sambreville.
Face à la surpopulation carcérale, le Ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, met régulièrement l’accent sur les plans (palliatifs) du gouvernement avec la construction de nouvelles prisons. Interrogé ce jour en commission du parlement fédéral, il a cependant affirmé que le projet de la prison de Sambreville, était abandonné ! Le débat à Sambreville avait pourtant évolué avantageusement.
Aujourd’hui, le site dit « de Saint-Gobain » s’est imposé en lieu et place du choix initial (Velaine) situé en zone agricole, difficilement accessible pour les familles, les associations et le personnel. Il s’agit d’un des très nombreux sites industriels à réhabiliter que compte la Wallonie, bien mieux desservi, inséré dans une zone déjà construite, et plus propice à accueillir une prison et ses activités annexes.
Ce site a fait l’objet de nombreux débats au Parlement wallon. Il est soutenu au niveau régional et a également reçu le très important soutien de la commune de Sambreville et il est particulièrement incompréhensible d’entendre le Ministre De Clerck affirmer que le site de « Saint-Gobain » est abandonné pour des raisons de santé publique et que quand bien même il n’assumera pas le surcoût d’une réhabilitation !
Les écologistes tiennent à rappeler ici qu’une étude de l’Issep (Institut scientifique de service public), commandée par le Ministre wallon de l’Environnement a confirmé, en février 2010, l’absence de risque pour la santé dans la zone proposée pour l’installation de la prison à Sambreville. D’autre part, investir dans la réhabilitation d’un site est une économie à long-terme.
Pour Ecolo, s’il faut vraiment construire de nouvelles prisons en Wallonie, le site de Saint-Gobain à Sambreville doit être privilégié.
Share

La construction et l’ouverture de nouvelles prisons sur le territoire wallon

Mon intervention du 12/11/2009

Share

L’implantation d’une prison sur le site de Saint-Gobain à Sambreville

Ma question du 02/02/2010 au Ministre Henry

Share

Au sujet des prisons…

Le podcast du débat sur les prisons au parlement wallon…
J’ai pas pu m’empêcher de m’exprimer.
D’après certains, il faudrait construire vite vite sur les trois sites -mal désignés en plus- pour ne pas louper cette belle opportunité d’investissement…
Vite et mal ! Pour des centres commerciaux c’est déjà choquant mais… pour des prisons!… des prisons! Bien choisir les sites pour les familles, les assoc’, la sécurité, pour éviter les recours, … et surtout les choisir la mort dans l’âme (construire des prisons, ça reste nul et triste, un aveu d’échec de la société

Mon intervention au Parlement

Share

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress