Eoliennes le long des autoroutes, Ecolo reste très dubitatif

20130627 Eoliennes,  Ecolo reste très dubitatif
Share

Eoliennes le long des autoroutes …

Proposition du CDH il y a quelques jours, on peut atteindre 80% de l’objectif de 4500GWh en plaçant tous les mâts le long des autoroutes… Aujourd’hui quand j’interroge le Ministre Di Antonio c’est déjà beaucoup moins (50 à 60 % de l’objectif de production). La possibilité d’implantations le long des autoroutes est étudiée depuis 2 ans, c’est une bonne solution … Mais pour réaliser l’objectif d’énergie renouvelable éolienne uniquement le long des autoroutes, il faudra construire de nouvelles d’autoroutes… ;-)
Un article de Paul Piret à lire dans La Libre du 13/06/13 

 

 

 

 

 

 

 

Share

Qui a peur des éoliennes?

En août 2011, le gouvernement wallon, dans son entier, se donnait des objectifs ambitieux en matière de production d’énergie, et notamment d’énergie renouvelable, poussée dans le dos par l’Europe, il faut bien le dire… Pour l’énergie verte, plusieurs moyens de production sont envisagés et une belle part est consacré à l’éolien : technologie mûre, efficace, et créatrice d’emplois. La cible à atteindre : 4500GWh/an d’ici 2020. C’est un accord de majorité : tout l’Olivier rejoint l’objectif. Il faut diversifier nos sources de production, en reprendre le contrôle, être moins dépendant des marchés, respecter nos engagements environnementaux…Pour atteindre l’objectif, il s’agit de s’organiser. En effet, il faudra porter le nombre de mâts à quelques 700 ! Proportionnellement moins que l’éolien onshore du Danemark mais on sait qu’en Wallonie le changement est parfois lourd à entreprendre. Certains essaient de faire croire qu’on ne pourra plus lever les yeux sans voire une pale ! … OR les zones favorables identifiées par la carte représentent 3,5% du territoire, et c’est un maximum maximorum. Indécent, de la part de responsables politiques d’agiter des spectres qui empêchent de rencontrer notre avenir.Le secteur éolien c’est aussi 16.000 emplois d’ici 2030. Et ce qui est structurel, c’est que ces emplois concernent, non pas les chantiers de montage qui n’ont lieu qu’une fois, mais l’entretien… ! Oui des électromécaniciens avec des emplois durables… Mais ce sont peut-être des emplois trop verts pour être soutenus trop fort publiquement par d’autres ;-)Pour essayer d’y arriver (on n’est encore nulle part), il fallait se donner une vision, un cadre… En effet, impossible, avec une gestion au cas par cas comme aujourd’hui !

Un développement anarchique n’aurait jamais permis d’atteindre l’objectif, aurait bousillé notre cadre de vie, et nos paysages. Un plan de déploiement n’était pas nécessaire, mais indispensable.

La carte, fait partie de ce cadre tricéphale (cadre de référence + carte + décret) ! Elle divise toute la Wallonie en 50 lots de productible à atteindre et y donne les zones favorables pour implanter des éoliennes, le tout pour atteindre progressivement l’objectif. Les zones favorables sont les zones où le potentiel venteux est le meilleur, la distance à l’habitat est suffisante, et les lignes du paysage pas menacées.

Quelques voix s’élèvent dans le parlement wallon pour dire tout le mal qu’ils pensent du développement éolien, de l’énergie verte et … des écolos, surtout quand ils concrétisent avec autant de méthode la transition écologique ;-)

Ce sont quelques parlementaires, qui disent avoir peur, peur de l’éolien, peur des écolos. Quelques parlementaires, mais qu’on entend beaucoup, ou en tous cas qu’on relaie beaucoup, toujours les mêmes, pas les plus constructifs, pas les plus nombreux…

Non ! La Wallonie n’a pas peur, et ses mandataires non plus ! … Surtout pas peur de rencontrer l’avenir, de changer, de progresser.

Un article à lire dans L'Avenir du 07/03/13

La carte des lots croisée avec la carte des zones favorables

Un article à lire sur la page web du VifSuite web du Vif

 

 

Share

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress