Rebondir après le flop du centre sportif…

Article dans La Libre du 07/03/12 par Paul Vaute
Share

Centre sportif de haut niveau. Quelles suites de la procédure ?

Il faut fédérer l’ensemble des moyens, matériels et humains, autour de ce centre unique qui serait l’expression d’une politique sportive forte, basée sur une intégration transversale mettant à la disposition de tous les sportifs de haut niveau un environnement performant qui favorise l’émulation et la coopération.
Cependant, il faut aussi veiller à une intégration verticale. Il s’agit de mener une véritable pratique sportive dans la Fédération.
Enfin, je trouve que le débat exacerbé sur la localisation du centre tend parfois à faire oublier qu’il s’agit du centre de la Fédération Wallonie- Bruxelles. Son rayonnement dépassera la zone géographique de Mons, de Louvain ou de Liège.

Ma question au Ministre Antoine

Share

Insertion du centre sportif de haut niveau dans son bassin scolaire

Les jeunes athlètes qui seront hébergés au centre ne seront pas uniquement des sportifs, leur épanouissement sera complété par une formation scolaire adaptée à leurs envies et besoins. La liste des seize sports concernés permet de comprendre que le centre attirera des sportifs d’âges très différents, fréquentant l’enseignement secondaire ou supérieur. En effet, pour certains sports, les enfants doivent être pris en charge très jeunes tandis que, dans d’autres disciplines, les athlètes peuvent n’être très performants que plus âgés. Ces athlètes auront certainement des demandes d’enseignement diverses, du professionnel à l’universitaire. J’estime qu’il faut leur offrir la plus large palette de choix.

Ma question du 09/05/2011 au Ministre Antoine

Share

L’INSERTION DU CENTRE SPORTIF DE HAUT NIVEAU DANS SON BASSIN SCOLAIRE

« Les jeunes gens qui fréquenteront Le Centre Sportif de Haut Niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles seront des sportifs, mais pas uniquement ! Leur formation devra être complétée par un enseignement adapté à leurs envies et à leurs besoins. Une offre variée d’écoles – où il reste des places-, hautes écoles et université à proximité du Centre est-elle souhaitable ? Indispensable ? Ce critère fera-t-il la différence entre les différentes candidatures  ? Le ministre A. Antoine répondra à la question que voici:
Monsieur le Ministre,
Suite à l’appel à manifestation d’intérêt pour accueillir le centre sportif de haut-niveau du mois d’octobre dernier, les uns et les autres ont pu vanter les points forts de leur candidature.
Je voudrais aborder avec vous un point particulier, mais néanmoins déterminant, de ces candidatures : l’offre en enseignement offerte aux athlètes qui fréquenteront ce centre. En effet, ces jeunes gens ne seront pas que et uniquement des sportifs, leur épanouissement sera ainsi complété par une formation scolaire la plus adaptée à leurs envies et besoins.
Au vu des 10 sports concernés dans la première phase et des 6 autres dans la deuxième, le centre attirera des sportifs d’âges différents pouvant fréquenter l’enseignement secondaire inférieur jusqu’à l’enseignement supérieur. Ces athlètes auront très certainement des demandes variées par rapport au type d’enseignement qu’ils désirent suivre, du professionnel à l’universitaire. Si la diversité de l’offre peut être questionnée, la quantité et donc le nombre de places disponibles dans les établissements concernés, en particulier dans le secondaire, doit très certainement l’être aussi. Enfin, on peut augurer que ces établissements présentent une certaine expérience dans le suivi d’étudiants sportifs.
Monsieur le ministre, ce critère de l’offre scolaire sera-t-il pris en considération lors de l’examen des candidatures ? Si oui, comment sa qualité, sa diversité et sa quantité seront-elles appréciées ? Enfin, pouvez-vous m’éclairer sur le poids qu’aurait un tel critère dans la décision ?



Share

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress